Archives de Tag: Vinci

Pour Vinci, le planning est quasiment respecté

Ce samedi matin, la pluie, le ciel gris, le froid ne m’ont pas incité à sortir pour faire des photos qui auraient été bien sombres et peu valorisantes pour Parc 17 😉 Ce sera pour demain. Cependant ne soyez pas déçus, pour vous faire patienter, voici un compte-rendu de l’échange que j’ai eu hier avec John-David FERNANDES, Directeur des Programmes de Vinci, chargé de Parc 17.

 

  • Gros œuvre achevé

La première information d’importance est que le gros œuvre est achevé depuis une semaine. La mise hors d’eau est programmée pour la fin de semaine prochaine (fin février). Viendra enfin la mise hors d’air par la pose des fenêtres et portes-fenêtres … mais je n’ai pas noté quand :-(.

La pose des précadres est achevée (a priori à une porte-fenêtre près) sur les 3 façades pour lesquelles il y a des balcons et surtout des fenêtres jusqu’au sol. En effet, la pose des précadres est nécessaire en amont du coulage des chapes.

Du monde à tous les étages

Du monde à tous les étages 😉 

  • Cloisonnement bien avancé

A l’intérieur du bâtiment, le cloisonnement est en cours. Il est achevé ou a débuté jusqu’au R+9. La réalisation des enduits a débuté dans les étages inférieurs, ensuite viendra celle des chapes (2° semaine de mars). La menuiserie sera concomitante puis la plomberie, les carrelages, peintures…

  • Bardage en préparation

La pose des premières pattes de fixation du bardage a débuté sur les façades Est, Sud et Ouest, celles avec balcons ainsi que sur les murs donnant sur les failles (terrasses).

Sans titre

Installation des pattes de fixation du bardage 

Pour la façade arrière, son équipement débutera le 9 mars par l’installation d’un échafaudage sur toute la façade, toute hauteur. Il permettra la pose des précadres, des pattes de fixation du bardage, des fenêtres, du bardage lui-même, des plaques sérigraphiées, ….

  • Garde-corps

Le Département Communication de Vinci Immobilier a repéré le débat autour des garde-corps sur le blog suite à l’article du 15 février. La question est remontée au Directeur des Programmes qui m’indique que finalement Vinci a décidé de respecter le projet initial en conservant le caractère rabattable du haut des garde-corps vitrés. Cependant, comme aucun système n’a été trouvé pour freiner l’ouverture de ces parties rabattables, il a été décidé de livrer les appartements avec les parties rabattables fixes, bloquées par des boulons/écrous qui pourront être retirés par les copropriétaires.

  • Avancement général du chantier

L’avancement général du chantier est aujourd’hui en phase avec le retroplanning voire légèrement en retard :-(. John-David FERNANDES explique cela par les intempéries des derniers mois. Il m’indique que concrètement les jours d’intempéries ne se traduisent pas forcément par un arrêt total du chantier mais par un ralentissement important de certaines activités sur le chantier. Aujourd’hui le chantier Parc 17 comptabiliserait 42 jours d’intempéries (ouvrés => environ 2 mois). Le Directeur des Programmes de Vinci m’a précisé qu’ils ne seront pas nécessairement activés pour justifier d’un retard de livraison mais que le risque existait. Pour info, Pereire 17 a comptabilisé 93 jours d’intempéries et un retard de livraison de plusieurs mois :-(. Un courrier va nous parvenir sous peu pour préciser tout cela.

  • Une prévision de livraison ?

L’élément rassurant est que les travaux actuellement à réaliser et ceux jusqu’à la livraison sont peu impactés par des jours déclarés d’intempérie. En tout état de cause, aujourd’hui, la livraison reste envisagée fin 2015. Le risque d’un report sur le début de l’année 2016 n’est cependant pas à exclure…

A ma question : « à quel moment saura-t-on avec la plus grande certitude la date / période de la livraison ? », la réponse fut : « environ 6 mois avant, c’est-à-dire vous concernant en juin-juillet 2015. »

  • Visites

Je vous ai déjà évoqué dans différents articles l’appartement témoin, un duplex Rez-de-Chaussée/1er étage. Il sera finalisé, début mars. Cependant, il n’est pas destiné aux visites des copropriétaires. Il s’agit d’un outil technique qui sert aux ouvriers.

Les copropriétaires bénéficieront eux de 3 visites c’est-à-dire une de plus que dans les VEFA habituelles. Elles se détaillent ainsi :

  1. Visite cloison                                                             —>     Fin avril/début mai
    A ce moment-là, les cloisons de tous les appartements seront posées. Toutefois, tous ne seront pas au même stade de construction. Certains seront plus avancés que d’autres. Ainsi certains auront leurs carrelages posés et les enduits faits, d’autres auront uniquement la chape coulée.
  2. Visite intermédiaire                                                 —>     Septembre
    Elle aura lieu quelques mois avant la livraison. Cette visite est souvent réclamée par les propriétaires mais n’était pas prévue contractuellement. Lorsque demandée, il arrivait souvent qu’elle soit accordée aux copropriétaires. Aussi Vinci a décidé d’en formaliser son organisation afin de la limiter sur une période donnée.
  3. Réception                                                                    —>     …
    Un mois avant la livraison, la remise des clés mais comme indiqué plus haut, il est trop tôt pour que la date soit communiquée avec certitude.
  • Grue

Toute dernière information, pour ceux qui seraient intéressés, le démontage de la grue est programmé le 23 mars.

 

3 Commentaires

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

Le prototype de façade – Acte 6

Ces dernières semaines, 2 évolutions sont apparues sur le prototype de façade. Des éléments ont été installés, remplaçant ceux que Vinci a jugé inadapté au style de l’immeuble ou non conforme aux attentes.

 

Lors de la visite privée du chantier en octobre 2014, le Directeur de programme m’avait indiqué que les gardes-corps allaient être modifiés, de même que les séparateurs de balcons/terrasses. Ce sont eux qui ont été placés sur le prototype.

  • Gardes-corps

Les premiers gardes-corps avec les sérigraphies comportaient sur leur partie extérieure 9 tubes horizontaux et les vitres étaient divisées en 2. Les nouveaux ne comportent que 6 tubes horizontaux et les vitres ne sont plus divisées en 2, pour avoir la même taille que sur les autres gardes-corps. Ceux disposés ici ne comportent pas les nouvelles sérigraphies qui devraient être éclaircies, plus transparentes que celles encore installées actuellement sur le prototype.

Les autres gardes-corps ne sont plus disposés sur le prototype pour le moment. Ils devaient être modifiés sur un seul aspect : les tablettes ne seront plus rabattables.

Nouveau garde-corps sérigraphié (à droite)

 

  • Séparateurs de balcon

Les séparateurs de balcon initialement prévus et visibles à gauche sur la photo ci-dessus avaient été trouvés trop hauts, trop massifs. Aussi Vinci souhaitait quelque chose de plus léger, moins épais, moins haut et fixé différemment. Le nouvel équipement a été installé ces derniers jours.

Nouveau séparateur de balcons/terrasses

 

1 commentaire

Classé dans L'immeuble, Le prototype de façade

Visite privée du chantier

Jeudi 16 octobre, j’ai eu la chance de pouvoir visiter pour vous le chantier de Parc 17 grâce au Directeur de programmes de Vinci Immobilier qui a en charge Parc 17. Pendant un peu plus d’une heure, nous avons parcouru le chantier et échangé, notamment autour du prototype de façade, sur les évolutions et travaux à venir. Vous en trouverez ici les principaux éléments.

  • Prototype de façade

Vous le savez, le prototype de façade sert à tester les futures installations, montrer aux ouvriers les poses, l’attendu et donc aussi à modifier certains projets.

Il en va ainsi des sérigraphies sur les verres des gardes corps. Lors de notre dernière rencontre de copropriétaires, tous indiquaient les trouver trop opaques et ne correspondant pas à la promotion qui en était faite : « voir sans être vu ». Vinci en convient, elles sont trop opaques, elles ne correspondent pas au projet initial de Francis SOLER. Aussi elles vont évoluer. Elles seront considérablement éclaircies pour véritablement laisser passer la lumière.

Face avant

Face avant

 

De plus, afin d’alléger la sérigraphie, la séparation qui existe sur le projet ici installé au niveau de chaque verre, devrait être supprimée. Ainsi, la photo ci-dessus ne devrait au final ne laisser apparaître que 2 plaques de verre sérigraphies et non 2 plaques de verre coupées en 2.

Les sérigraphies des murs seront identiques à celles des verres mais en nuance de gris, comme une projection (conforme à ce que souhaitait Francis SOLER).

Les sérigraphies murales figureront sur le 1,25 m inférieur de mur, à chaque étage du bâtiment, qu’il y ait ou non des sérigraphies sur le verre et ceci pour le mur de façade Sud comme les murs pignon. Le mur de façade Nord sera, lui, entièrement recouvert d’une grande fresque sérigraphiée.

Enfin, dans la même logique d’allègement, d’aération, 3 (ou 4 ?) tubes de ce garde corps devraient être ôtés. Le 1er en haut resterait, les 3 (ou 4 ?) suivants disparaitraient. Ceux du dessous resteraient.

Parquet et gouttière

Quant aux autres gardes corps, ils devraient aussi évoluer. Les parties supérieures mobiles de ces gardes corps uniquement vitrées devraient rester mais ne seraient plus mobiles. Vinci les a jugées trop dangereuses à l’ouverture.

Autre évolution, celle des séparateurs de balcon. Ils ne devraient pas être aussi haut que celui présenté sur le prototype. Ils feraient plutôt 2 m que 2,5 m pour alléger la vue. Le verre (matériau) sera modifié. Il sera pincé et fixé latéralement et non sur la hauteur comme celui du prototype.

Les gouttières ne seront installées que dans les failles, c’est-à-dire au niveau des terrasses entre les bâtiments. Ces terrasses sont étanches et un système de collecte des eaux y est installé, permettant l’installation de ces gouttières. Elles seront un peu plus foncées que celles aujourd’hui placées sur le prototype et surtout ne changeront pas avec le temps (oxydation 0).

Les poignées des portes fenêtres aujourd’hui noires seront modifiées. Elles devraient être finalement en aluminium brossé, dans le même style que les d’accroche des panneaux entre eux lors de l’ouverture des baies vitrées.

L’isolation des bâtiments entre eux à l’horizontale se fait par le sol, évidemment, grâce aux éléments suivants : dalle en béton de 20 cm d’épaisseur, un assour (sous-couche acoustique) puis une chape de 4 cm. Le parquet ou le carrelage viendra sur cette dernière chape.

L’isolation extérieure est réalisée par de la laine de verre, 2 épaisseurs pour atteindre 20 cm.

  • Bâtiment

Actuellement, les travaux respectent le plan prévisionnel de la construction, à quelques jours près. En tout état de cause, il n’y aurait pas (encore) de retard conséquent malgré quelques jours d’arrêt du chantier pour intempéries comme le 7 octobre dernier.

Jeudi dernier, le coulage de la dalle du 7° étage était en cours de finition. Une fois qu’elle sera entièrement coulée, elle sera étanchéifiée. L’objectif est de pouvoir débuter la pose des cloisons, chapes, peintures, …. pour les étages inférieurs (rez-de-chaussée au 6° étage inclus). Pour ce faire, d’ici quelques jours, les ouvertures et murs du bâtiment du rez-de-chaussée au 6° étage inclus seront équipés des cadres et supports permettant l’installation future de l’isolant. En parallèle, chaque ouverture du bâtiment du rez-de-chaussée au 6° étage inclus sera fermée avec du plastique afin de pouvoir débuter, à l’intérieur, la pose des cloisons, des aménagements, tirages de câbles, … C’est la raison pour laquelle le 6° étage (dalle supérieure) sera mis hors d’eau dès que la dalle du 7° sera achevée.

La mise hors d’eau du bâtiment, donc la fin de la construction des murs du 11° étage et de la dalle-toiture, est programmée en janvier 2015.

La visite de l’intérieur m’a permis de comprendre les difficultés de réalisation des TMA. En particulier pour l’électricité et les conduites. « L’électricité » est montée par une entreprise externe et arrive sur le chantier sous forme d’une « pieuvre ». Vous les avez forcément remarquées dans les photos régulières du blog. Les gaines accueillant les câbles sont installées dans le béton et placées aux emplacements définitifs. Aussi modifier leur emplacement après le coulage du béton est impossible 😦  J’espère avoir été clair… Si ce n’est le cas, les photos ci-dessous vous éclaireront sans doute mieux 😉

Dans les étages inférieurs, l’installation des tuyaux a débuté.

P1120487

 

  • Visites et livraison

Les copropriétaires des appartements du rez-de-chaussée au 6° étage inclus devraient pouvoir profiter d’une visite de chantier ou plus précisément de leur appartement cloisonné, en mars/avril 2015. La seconde visite se fera quelques semaines avant la livraison.

Il m’a été confirmé qu’aucune livraison n’était possible tant que tous les appartements n’étaient pas achevés. A priori ce devrait pouvoir être fin 2015 mais il n’est pas dit que ce ne soit pas sur le début 2016. En tout état de cause, le Directeur de programmes s’engage à nous prévenir bien en amont en cas de retard. La livraison de l’ensemble des 98 appartements prendra 1 bon mois, aussi certains pourraient être livrés sur 2015 et d’autres sur 2016 😉

Dernier élément… ou presque, Vinci a placé sur l’Hôtel Ibis un appareil photo fixe pour faire un time-lapse et ainsi réaliser un film retraçant la construction. Un second appareil photo devrait être prochainement installé sur un point fixe en hauteur en face de Parc 17. Ces films complèteront le blog 😉

  • Quelques vues

Avant de terminer, voici quelques vues depuis l’intérieur du chantier ou de l’intérieur du chantier.

 Un appartement :

Les balcons :

Les terrasses des failles :

Les vues :

Pour finir, je tiens à remercier le Directeur de programmes de Vinci qui a accepté de me consacrer, de vous consacrer, un peu de temps. J’espère pouvoir réitérer une telle visite lorsque l’immeuble atteindra son 11° étage 😉

3 Commentaires

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

Stores bannes : l’indispensable équipement ?

Alors que nous rencontrions, pour la première fois, les copropriétaires abonnés au blog, une question revint régulièrement, celle des stores extérieurs. Il est vrai qu’un immeuble orienté quasiment plein sud, même si BBC donc bien isolé, nécessite une protection solaire. Celle-ci n’est actuellement pas prévue. Nous nous sommes donc mis en quête d’informations.

Certains copropriétaires nous ont indiqué avoir fait la demande de pose de stores bannes dans leur TMA. Cette demande leur a été validée… à 1 500 € du mètre linéaire ! Pour notre part, ce sujet n’est jamais venu dans nos discussions avec les conseillers de Vinci 😦 Nous pensions cela normal car, pour nous, ce sujet devait faire parti d’une décision à prendre lors de la première assemblée générale de copropriétaires.

En effet, le règlement de copropriété (RC) dans sa 2° partie, chapitre 4, article 2 (Usage des parties privatives) point 5 (Harmonie – Aspect), page 77, indique : « La pose de stores extérieurs est autorisée, sous réserve que la teinte et le modèle seront adoptés par l’Assemblée Générale des copropriétaires ». Désolé pour la grammaire, elle provient in extenso du RC. Cela nous semblait d’autant plus logique que nous groupant, nous aurions pu obtenir une réduction tarifaire…

 

Qu’en est-il donc exactement ?

Renseignement pris, un modèle de stores bannes a été choisi par l’architecte, Francis Soler, pour une question d’harmonie. Initialement, ces stores devaient être installés sur tout l’immeuble avant livraison. Leur coût aurait été inclus dans le prix de vente. Vinci en a finalement décidé autrement. A présent, l’installation est au bon vouloir de l’acquéreur, moyennant contribution financière. Elle peut être demandée dans le cadre des TMA ou pourra se faire après. Ce qui est pour l’instant prévu par Vinci est d’intégrer ce point lors du choix des matériaux et mobiliers des appartements… dans quelques mois. Evidemment chacun pourra aussi décider de reporter l’installation de ces stores à plus tard.

Pour des raisons de respect de l’isolation de l’immeuble, les stores ne seront pas posés sur le mur de l’immeuble mais sous les balcons supérieurs, plutôt en avant, près de l’extérieur.

Ces stores seraient équipés d’un anémomètre qui permettra le repli automatique en cas de grand vent. Une installation électrique semble donc nécessaire. Elle n’est initialement pas prévue. C’est pourquoi, il est conseillé de la demander dans les TMA. Sans cela, il faudra faire passer des goulottes au plafond de votre balcon. Ce ne serait pas très esthétique, convenez-en.

Le store pourra être à commande manuelle ou à commande électrique. Cependant à partir du moment où l’électricité devrait être indispensable pour l’automatisme lié à l’anémomètre, le mieux serait tout de même de le prendre électrique.

 

Quel modèle de store banne ?

Il ne nous a pas été possible d’avoir connaissance du modèle choisi par Francis Soler. Vinci se réserve le droit de le changer si besoin. Alors nous avons fait quelques recherches sur internet pour savoir de quoi l’on parlait et ai trouvé quelques modèles… chez Franciaflex, chez Renson, chez Schenker Storen. Il en existe bien d’autres mais cela donne déjà une idée.

Enfin, pour terminer, voici des dessins tirés du mensuel L’Architecture d’Aujourd’hui de mars 2014 dans lequel Francis Soler est longuement interviewé. Il y évoque Parc 17 et ses autres réalisations. Il y figure un dessin de la façade Sud de Parc 17. Celui-ci explicite l’installation des stores bannes et des volets roulants pour les bâtiments B et C de Parc 17.

1 commentaire

Classé dans L'immeuble, La copropriété

Premiers coups de pelle

Ça y est, les travaux ont débuté 🙂

IMG_6841

Toute la semaine un tractopelle Hitachi a œuvré sur la parcelle, retourné le remblais et bâti une rampe d’accès avec ce remblais.

Quelques illustrations prises au long de la semaine :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Poster un commentaire

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

Ouverture du chantier déclarée

Ça y est, les travaux vont enfin pouvoir commencer. L’ouverture du chantier vient d’être officiellement accordée par le responsable des programmes de la Direction de l’urbanisme de la Mairie de Paris aujourd’hui !

La preuve en images :

Pour que les 26 mois de travaux aient des chances de s’achever avant la fin 2015, il était temps d’obtenir cette autorisation 😉

L’immeuble de Francis SOLER va enfin pouvoir sortir de terre et avec lui disparaître un morceau de Street art spécialement dédié. Un fait du hasard ? Aucune idée !

IMG_6772

Poster un commentaire

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

La phase « TMA » est engagée

Certes, rien n’a bougé cette semaine sur le chantier de Parc 17 et nous n’avons toujours pas signé chez le notaire… Pourtant, il  faut faire avancer les réflexions sur l’appartement que nous occuperons fin 2015, voire début 2016. C’est la raison pour laquelle, accompagné d’un architecte recruté pour nous accompagner, nous avons eu notre premier rendez-vous au show-room de Vinci Immobilier pour faire part de nos demandes de TMA.

Les fameux TMA

Les TMA, acronyme barbare qui signifie « Travaux Modificatifs Acquéreur », sont les modifications demandées par l’acquéreur d’un logement sur plan. Le but :  faire de l’appartement acheté… celui dont il rêve ou pour le moins s’en rapprocher. Dans notre cas, il s’agit de supprimer une chambre, transformer une salle de bain en dressing, réduire une salle d’eau, agrandir la cuisine, ouvrir un mur porteur, déplacer le tableau électrique, faire un faux plafond… Deux, trois petites choses en somme ! A cela s’ajoute un nouveau plan électrique pour l’adapter aux fonctions des pièces, en pensant par exemple à la hifi. Il serait dommage de devoir mettre des rallonges électriques dans un appartement neuf !

Cela parait dingue mais ce sont des choses auxquelles il faut penser très tôt. Initialement ces TMA devaient être déposés fin juillet puis fin octobre, mais à présent il nous a été indiqué que ce serait pour fin décembre 2013, voire mars 2014. Nous avions donc le temps. Cependant ce temps sera mis à profit pour les aller-retour de discussions et négociations 😉

Nous avons profité de ce rendez-vous dans le show-room pour regarder les parquets, carrelages et meubles proposés pour les sols de l’appartement, les murs de la salle de bain et les meubles de cette dernière. Là-encore, nous avons le temps puisqu’il nous faudra arrêter définitivement nos choix au plus tard un an avant la livraison, donc fin 2014. D’ici là, il est possible que certains matériaux et meubles, qui nous ont été présentés, soient changés ou d’autres ajoutés. En effet, nous avons vu essentiellement ceux du programme Pereire 17 et ils ne seront pas forcément identiques à ceux proposés dans Parc 17.

Pourquoi un architecte ?

Le travail de Vinci consiste à vérifier que nos souhaits sont techniquement réalisables, qu’ils respectent les normes actuelles (handicap, isolation…) et qu’ils ne dépassent pas le budget initial. Rien de plus. Vinci n’agit pas en architecte conseil mais uniquement en architecte censeur. Cela se comprend facilement, Vinci ne pourrait retravailler chaque appartement. De plus, respecter les-dites normes à la livraison implique quelques travaux après cette livraison. Pour suivre ces travaux, un architecte nous semblait précieux et nous confirmons qu’il, en l’occurrence elle, l’est. Acheter dans le neuf ne doit pas forcément dire avoir le même appartement que ses voisins du dessus ou du dessous !

A présent nous attendons le premier retour sur nos demandes de TMA 😉

1 commentaire

Classé dans Acheter sur plan