Archives de Tag: Bernard Buffet

Point travaux / Semaine 73

Un week-end très court pour moi et voilà que l’article hebdomadaire n’arrive que le dimanche soir 😦 Mais un week-end très sympathique qui se termine très agréablement avec la rencontre inattendue de nouveaux copropriétaires. Quant à Parc 17, ça avance… sûrement 😉

Parc 17, 1er mars 2015

  •  Que peut-on voir des travaux de cette semaine ?

Il est à présent difficile de repérer les travaux à l’extérieur. Tant que n’auront pas débuté la pose des fenêtres, isolants, plaques… il en sera ainsi.

Qu’ai-je donc pu découvrir aujourd’hui en me promenant autour de l’immeuble ? Tout d’abord que certains contours de fenêtres seraient faits de béton et non de métal. Il en va ainsi de certaines ouvertures de l’appartement situé à l’extrême Est de Parc 17. Aucune idée de la raison de cela de mon côté.

Il est aussi visible que la pose des cloisons a atteint le niveau R+10.

Enfin, le balcon du rez-de-chaussée des duplex du bâtiment A a été coulé.

  • Vues générales
  • Vues de l’arrière du bâtiment

Ce soir, à 18H, la lumière était magnifique et le soleil traversant l’immeuble donnait une belle impression de ce que vivront notamment ceux qui disposeront d’une terrasse 😉

  • Rencontres imprévues

Avant cette promenade photographique au soleil couchant, une promenade digestive de milieu d’après-midi nous a permis de faire la découverte de copropriétaires abonnés au blog mais que nous n’avions pas encore eu le plaisir de rencontrer. Ce moment compléta sympathiquement notre promenade qui était déjà très agréable 😉

Cette rencontre surprise confirma la nécessité d’organiser aux beaux jours une nouvelle rencontre formelle des copropriétaires de Parc 17 🙂

 

 

Soleil couchant traversant

Soleil couchant traversant Parc 17

 

2 Commentaires

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

Point travaux / Semaine 52

5° étage fermé et 6° étage débuté, telle est l’actualité de la semaine. L’immeuble commence à devenir imposant.

  • Vues d’en haut

Parc 17, vue générale du chantier, 3 octobre 2014

Qu’observe-t-on depuis les hauteurs cette semaine ?

Côté bâtiment A, les premiers murs du 6° étage sont en cours de construction.

Côté bâtiment B, la dalle a été coulée de la terrasse entre les bâtiments A & B jusqu’à la terrasse entre les bâtiment B & C.

Côté bâtiment C, le coulage de la dalle du 6° étage est en préparation. Les fers, gaines pour les câbles, … sont en train d’être posés.

Quelques vues à l’horizontale et à l’aplomb des étages en cours de construction :

  •  Vues d’en bas

C’est vraiment là que le caractère imposant et élégant de l’immeuble apparait de plus en plus 😉

Voilà pour les travaux de la semaine écoulée. D’autres articles dans le week-end pour évoquer les portes ouvertes et le choix des matériaux et équipements…

Poster un commentaire

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

Point travaux / Semaine 51

12 jours. C’est l’information de la semaine mais c’est aussi et surtout la durée de construction d’un étage de Parc 17 actuellement. Aussi puisque cette semaine, le 5° étage a bien avancé et le 6° a été initié, avant le 31 décembre, le gros oeuvre de Parc 17 devrait être achevé.

Que s’est-il donc passé cette semaine ?

  • Vues d’en haut

Parc 17, vue générale du chantier, 27 septembre 2014

Evidemment, vous l’aurez remarqué, en allant observer le chantier dans la matinée, une partie est dans l’ombre et pour la photographie, ce n’est pas top. Mais maintenant que vous avez l’habitude de lire ce blog et suivre le chantier, cela ne vous gênera pas 😉

Pour entrer dans les détails observables, en cette 51° semaine de chantier, les évolutions visibles de Parc 17 sont :

Côté bâtiment A, le 5° étage est achevé. Une partie de la dalle du 6° étage a été coulée. L’autre est en préparation, les fers ayant été posés, plus précisément jusqu’à la terrasse entre les bâtiments A & B.

Côté bâtiment B, les murs du 5° étage sont en cours d’achèvement. Les supports au coulage de la dalle du 6° étage sont en train d’être installés. La terrasse entre les bâtiment B & C est totalement ouverte.

Côté bâtiment C, seuls quelques murs extérieurs ont été coulés.

Ma crainte d’un retard dans les travaux suite à un premier dégât des eaux 😉 au cours de la semaine 50 ne semble pas se traduire dans les faits. Le chantier a évolué différemment par rapport aux étages inférieurs mais semble avancer avec régularité.

Voici  à présent une vue à l’horizontale des 5° et 6° étages mais aussi plongeante depuis le 6° étage.

Pour compléter ces photos, quelques vues de l’arrière de l’immeuble, la façade que verront les occupants des chambres de l’Hôtel Ibis.

Pour finir…

1 commentaire

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

Point travaux / Semaines 44 & 45

Les vacances sont terminées 😦  Il est temps de reprendre le suivi du chantier 🙂 Alors, à peine descendus de l’avion et revenus à la maison, un tour rue Bernard Buffet s’imposait pour vous informer, dans la foulée, de l’évolution de la construction de Parc 17. Deux bonnes semaines passées, de nombreuses choses sont observables. La première est que le chantier, comme prévu, n’a pas été stoppé au cours de l’été.

  • Bureaux de l’Hôtel Ibis

Ça y est, les anciens bureaux de l’Hôtel Ibis ont totalement disparu et l’étage de Parc 17 qui accueillera les futurs bureaux, est achevé. La place est nette à présent derrière Parc 17. Entre l’immeuble et l’Hôtel Ibis, une grande cour a remplacé le bâtiment administratif.

Face arrière de Parc 17

Face arrière de Parc 17

  • Vues d’en haut

D’en haut, la place laissée nette par la destruction de l’ancien bâtiment administratif est bien visible.

Il apparait aussi nettement que le 3° étage est en construction. La partie du bâtiment A est achevée. L’emplacement de la terrasse du 3° étage entre le bâtiment A et le B apparait. Enfin, les murs du bâtiment B du 3° étage sont en cours de construction.

Tout cela signifie évidemment aussi qu’au cours des 15 jours passés ont été achevés les murs du 2° étage.

  • Vues d’en bas

D’en bas, il faut prendre de plus en plus de recul pour voir quelque chose et prendre des photos. L’immeuble prend de la hauteur… et ce n’est pas fini 😉

A remarquer dans ces photos, l’avance du 3° étage mais aussi :

– la dépose des systèmes de protection extérieurs pour les reposer sur l’étage en cours de travaux ;

– la différence de hauteur du 2° et du 3° étage, due en particulier à un espace technique entre le 2° et le 3° pour les équipements des bureaux ;

– l’emplacement très net de la première terrasse de Parc 17, entre les bâtiments A & B.

Pour terminer, quelques vues générales du chantier.

Et voilà, vous savez tout !    🙂

 

 

Poster un commentaire

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

Les sérigraphies, de l’art pour Parc 17

Cela fait longtemps que je voulais vous évoquer cet élément artistique architectural qui enrichira Parc 17 : les sérigraphies. Le temps est venu car prochainement… vous pourrez les découvrir de visu 😉

Ceux qui passent de temps en temps sur le chantier ont peut-être remarqué cette construction le long de la rue Bernard Buffet, face à la sortie des parkings de l’Hôtel Ibis, posée là où bientôt reviendront les rails. Je me suis longtemps demandé ce que cela pouvait être car franchement, cela ressemble à un morceau de Parc 17, alors … sans vraiment chercher à savoir, la réponse est venue. Il s’agit d’un prototype de Parc 17 qui servira courant juillet à accueillir un ou des éléments de sérigraphie afin que nous puissions tous voir de quoi sera équipé Parc 17 et, je l’espère, convaincre les moins persuadés.

Lorsque nous avions interviewé Francis SOLER en mars dernier, il nous avait raconté les sérigraphies. Pour débuter, il faut rappeler que Francis SOLER n’est pas à son galop d’essai en matière de sérigraphies. Les immeubles de la rue Emile Durkheim à Paris et de l’allée Paul Signac à Clichy en sont habillés.

Pour un aperçu de l’immeuble de la rue Émile Durkheim et de ses sérigraphies, parcourez les photos du Courrier de l’Architecte. Pour avoir un aperçu de l’immeuble de Clichy et de ses sérigraphies, parcourez ce dossier de presse.

Lors de l’interview, nous avions demandé à Francis SOLER, pourquoi ces sérigraphies ?

Vous savez, je suis un Méditerranéen et j’aime bien avoir de la lumière au maximum et en même temps ne pas être vu dans mon intimité. C’est toujours le problème du Sud, voir sans être vu, donc le moucharabié contemporain et moderne, c’est la sérigraphie. D’abord parce que cela teinte le sol, les éléments. Cela permet d’être chez soi, de voir dehors mais réellement on ne vous voit pas chez vous. Et puis cela permet de raconter une histoire. Les bâtiments ont toujours été des supports à conter des choses, raconter des histoires.

Tout la bâtiment n’en sera pas équipé. Pourquoi ?

La partie haute est en relation avec le ciel avec des grands garde-corps en verre et la partie basse est plus complexe avec des garde-corps sur les balcons en tube inox et des éléments sérigraphiés. C’est pour une question de confidentialité. J’ai pris conscience que le bâtiment allait être vu du parc. Les trois, quatre premiers niveaux sont plutôt planqués derrière les sérigraphies. Ainsi, les gens dans ces étages inférieurs vont pouvoir voir dehors sans qu’on les voit chez eux. Par contre à partir du cinquième, sixième étage, le verre va refléter le ciel et vous ne verrez jamais dans les appartements. Plus vous montez, plus le reflet masque l’intérieur. C’est tout un travail de mise en scène qui permet de maintenir la confidentialité des appartements bas par rapport au parc. Dans une rue, je n’aurais pas fait ça. Par rapport au haut, on essaie de rendre le bâtiment plus évanescent avec des garde-corps vitrés, purs.

Les images ci-dessous que l’on retrouve dans le numéro de l’Architecte d’Aujourd’hui ou que nous a confiées Francis SOLER, indiquent où seront placées ces sérigraphies, celles des garde-corps et celles des murs.

Facade de Parc 17

Façade de Parc 17

Emplacement des sérigraphies sur la face avant de Parc 17

Emplacement des sérigraphies sur la face avant de Parc 17

Sérigraphies sur la face arrière de Parc 17

Sérigraphies sur la face arrière de Parc 17

Quelles formes prendront ces sérigraphies ?

Concrètement, les sérigraphies apparaissent comme des gravures. Dans Parc 17, elles se composent de deux éléments.

Le premier élément se trouve sur verre, à l’intérieur, devant le garde-corps en tube inox, protégée de l’extérieur. Il n’existera que sur la partie basse du garde-corps, pas sur sa partie rabattable.

Le second élément se trouve sur une plaque de métal, sur le mur.

Au premier plan, sur verre, les sérigraphies sont plus colorées alors que les impressions derrière sont comme une projection des premières sur le mur par l’effet du soleil, un peu en noir et blanc, moins colorée. Autrement dit, la sérigraphie est colorée. Les impressions qui se font derrière sont dessaturées. C’est la même image mais c’est comme si elle était en ombre portée. Elle est comme un peu brulée, elle vire vers le noir et blanc. Pour schématiser, tout ce qui est sur tôle est en noir et blanc à peine coloré, tout ce qui sera en sérigraphie sera plus vif, coloré.

Ces 2 dernières images permettront aux lecteurs les plus créatifs de mieux comprendre comment sont réalisées ces sérigraphies.

Qui crée ces sérigraphies ?

Les motifs sont créés par Francis SOLER et sa collaboratrice. Ils créent des images pleines qui sont ensuite fragmentées, pixelisées pour donner un effet design et tendre vers l’abstraction.

Je veux que ce soit abstrait. Je ne veux pas que l’on puisse reconnaître les motifs, l’image d’origine. L’origine de l’histoire, c’est notre naissance, ensuite l’histoire se développe, croise des éléments, percute des tas de choses et après on arrive à une espèce d’abstraction. C’est un prétexte à raconter une histoire qui vient d’ailleurs sans la représenter. Ici, c’est un mélange de cinq histoires différentes. Chacun peut y trouver quelque chose. Ainsi, de près une image apparaît, de loin une autre apparaît. Ce sont différentes échelles de lecture.

Le bâtiment reste statique. Le problème des architectes est qu’ils se battent contre l’immobilisme, l’immobilité des éléments construits lourds, ancrés dans le sol à la différence des artistes, des cinéastes qui sont dans le mouvement. L’architecte a la frustration de l’ « amobilité ». La mobilité ne pouvant être atteinte par le bâtiment lui-même doit l’être par la perception que l’on a du bâtiment. La sérigraphie va animer le bâtiment. L’architecture que je fais, doit être réalisée, vue, pour être appréciée. Il y a des choses qui se dessinent mal. Comme on joue sur des profondeurs, des couleurs, des sensibilités, c’est subtil et difficile à comprendre.

Vous l’aurez compris, tout est créé pour Parc 17. Francis SOLER et sa collaboratrice travaillaient encore à la création des images des sérigraphies récemment. Aucune des images figurant dans cet article ne correspond à ce que nous découvrirons bientôt.

Nous espérons que tout comme nous, cet article vous aura donné hâte de découvrir ces sérigraphies et que vous en apprécierez l’importance. Pour notre part, nous sommes ravis de cet élément architectural artistique qui donnera à Parc 17 une place de choix dans la ZAC Clichy-Batignolles 🙂

2 Commentaires

Classé dans L'architecte, L'immeuble

Point travaux / Semaine 38

Deux avancées importantes se sont produites cette semaine sur le chantier : la construction du mur latéral Est de Parc 17 et le coulage d’une première partie de la dalle du 2° étage.

  • Mur latéral Est

Pour débuter un petit diaporama de la construction de ce mur latéral Est, celui qui manquait pour pouvoir voir s’élever Parc 17 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En prenant un peu de hauteur, le contour et l’angle du mur sont bien visibles.

Extrémité Est de Parc 17

Extrémité Est de Parc 17

  • Rampe d’accès

De ce côté, plus rien à annoncer si ce n’est qu’elle est terminée.

  •  Murs de façade et balcons

Là-encore, rien n’a avancé cette semaine. C’est plutôt l’intérieur de l’immeuble qui a progressé. Ainsi des murs intérieurs ont été coulés, des escaliers ont été mis en place…

Côté balcon, pas d'avancée mais des murs ont été montés au 1er étage

Côté balcon, pas d’avancée mais des murs ont été montés au 1er étage

Au centre de Parc 17, la lumière joue avec nous et dévoile une pièce d’un duplex et son escalier 🙂

  • Façade Ouest

A l’Ouest, rien de nouveau en vu 😦

  • Vues de haut

Une vue générale de haut montre clairement de notables avancées.

A l’Ouest, une grande partie de la dalle du 2° étage de Parc 17 a été coulée. Pour mémoire, cet étage correspond aux futurs bureaux de l’hôtel Ibis. Il ne sera pas accessible depuis les entrées Rue Bernard Buffet mais uniquement depuis l’esplanade de l’hôtel. La dalle coulée correspond au bâtiment A de Parc 17.

Au centre, ce qui correspond globalement au bâtiment B de Parc 17, de nouveaux murs ont été montés.

A l’Est, du côté du bâtiment C et de la rampe d’accès, les dernières poutres maîtresses ont été coulées et le coulage de la dalle est en préparation. Pour ce faire, de premiers tasseaux ont été disposés pour accueillir les plaques de support au béton.

Pour terminer, trois vues générales du chantier.

Si le week-end est pourri côté météo :-(, la semaine passée fut tout à fait correcte et celle à venir annoncée ensoleillée. On ne peut pas tout avoir 😦 mais cela permet au chantier d’avancer 😉

Poster un commentaire

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble

Point travaux / Semaine 34

Un quart de la dalle du 1er étage coulée, un tiers en préparation, la dalle du rez-de-chaussée quasiment achevée, le chantier a pris une nouvelle allure. Le coeur de la rampe ne s’est pas élevé cette semaine mais il a été fermé et apparaissent à côté les traces de nouveaux murs ainsi que de nouvelles poutres maîtresses.

  • La rampe d’accès aux sous-sol

Le coeur de la rampe d’accès n’a pas été élevé jusqu’au 1er étage mais simplement fermé. La dernière partie de la dalle a été coulée en prolongement de celle du reste du bâtiment. Des espaces ont été récupérés sous l’avancée de l’Hôtel Ibis au dessus de la rampe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La rampe proprement dite, celle qu’emprunteront les véhicules, est à présent visible, en tout cas par ses courbes. La porte des parkings a été coulée mais n’est pas encore visible. Elle est encore enserrée dans les tenailles de son moule.

Courbe d'entrée dans les parkings pour les véhicules

Courbe d’entrée dans les parkings pour les véhicules

  • Zone technique du bâtiment C

La dernière dalle coulée au rez-de-chaussée correspond aux zones techniques et d’accès du bâtiment C. Elle accueille aussi des poutres maîtresses pour cette extrémité du bâtiment.

  • Mur extérieur

Le mur Sud de l’immeuble (extérieur), côté rue Bernard Buffet, est en cours de finition. Des fers à béton ont été placés pour le couler très bientôt.

Tout à l’Ouest, toujours pas de murs du 1er étage et les balcons ne semblent plus progresser. Le coffrage destiné à fabriquer les extrémités des balcons est présent sur le site. Comme tous les murs, tout semble coulé sur place et non livré, prêt à poser, comme cela est visible sur des chantiers voisins.

  • 1er étage

Au 1er étage, le coulage des dalles et balcons se poursuit. Certains sont en préparation pour la semaine prochaine.

Profitons de cette vue de haut pour observer la partie Est dans sa globalité.

 

  • Ibis

Pas de photo mais une info, la destruction des bureaux de l’hôtel Ibis (bâtiment orangé au dessus de Parc 17) est en route. Cette semaine, les fenêtres ont été retirées et remplacées par des bâches plastiques.

 

Voilà, pour cette semaine. La prochaine aura 5 jours, le chantier devrait bien avancer 😉 

 

Poster un commentaire

Classé dans L'avancée des travaux, L'immeuble