Choix des matériaux : le casse-tête !

Imaginer la décoration de son appartement, 14 mois avant d’y entrer, n‘est pas chose facile. Choisir son parquet, son carrelage, ses meubles de salle de bain pour un espace encore virtuel, c’est un vrai défi. Nous l’avons relever, il y a quelques semaines ! Non sans mal… C’est ça aussi la particularité d’un achat en VEFA.

Cette étape, a priori excitante, du choix des matériaux, s’est transformée en épreuve pour de nombreux copropriétaires. Nous avons recueilli plusieurs témoignages de déception face aux propositions limitées et à l’absence de réel conseil au moment du choix.

Plutôt que de parler à la place des autres, nous allons vous raconter notre expérience.

 

Si, initialement, il nous avait été indiqué que nous aurions à choisir les matériaux et mobiliers en mars-avril 2015, finalement nous avons été invités (convoqués ?) à le faire entre le 27 octobre et le 7 novembre 2014. Pourquoi une telle urgence ? Aucune idée…

Ainsi, la première semaine de novembre, nous avions rendez-vous au showroom de Vinci pour y choisir les matériaux et mobiliers qui équiperont notre appartement. Nous étions à l’heure et sommes restés un peu plus d’une heure.

Heureusement, nous étions accompagnés d’une architecte, dans le cadre d’un contrat d’assistance maître d’ouvrage, car on ne peut pas dire que le conseil fut, sur place, des plus intenses. Notre hôte-conseiller était un peu jeune, peu impliqué.

Pour débuter, l’atmosphère était glaciale. Pas celle qui régnait entre nous, heureusement, mais la température du showroom. On se serait cru à l’extérieur :-(. Peut-être était-ce un moyen pour nous faire accélérer le pas ? Dommage, cela n’a rien changé pour nous, nous avons pris le temps de comparer et de réfléchir ;-).

Nous avons débuté par le choix du parquet. Les premières questions sont restées sans réponse : le parquet proposé étant uniquement du monolame et non pas du parquet massif, nous demandions l’épaisseur de la partie noble. Notre conseiller ne savait pas 😦 Nous demandions alors à voir la tranche du parquet mais comme tous les parquets étaient présentés par plaque de 1,5 m2, entourée d’une baguette de bois, impossible de voir quoi que ce soit !

Nous avions décidé que si le parquet contrecollé ne nous plaisait pas, nous opterions pour un parquet massif (avec surcoût). Lors d’une de nos précédentes visites du showroom, il y en avait. Notre demande provoqua un étonnement voire un embarras chez notre conseiller : « Non, il n’y en a pas ici ou alors, je ne sais pas où ! »

Comment donc pouvoir comparer ???

Nous avons donc dû choisir dans ce qui se trouvait dans le showroom…

Renseignement pris sur le site de la Compagnie française du parquet, la partie noble des parquets monolame fait 3,5 mm d’épaisseur ce qui autorise si besoin, 1 à 2 ponçages.

Vint ensuite le choix du carrelage de la cuisine. Evidemment nous avions découvert les propositions à travers un document papier sur lequel des photographies des carrelages figuraient. Elles n’étaient pas de qualité et nous espérions être agréablement surpris au showroom. Franchement, ce ne fut pas le cas. Le choix était plutôt limité et pas vraiment dans nos goûts. De plus, l’éclairage est tel que se rendre réellement compte des couleurs, des reflets, des matériaux ne fut pas une chose aisée. Nous n’avons eu de cesse de faire allumer et éteindre les luminaires du showroom pour bien nous rendre compte des effets de la lumière en terme de reflets, de nuances… !

Lors de nos réflexions, pour préparer ce rendez-vous, nous avions envisagé d’aller chercher du carrelage et nous étions rendu dans le showroom de la Marbrerie des Yvelines à Versailles. Finalement, pour des raisons de facilité, nous nous sommes décidés à choisir ce que nous trouvions le plus acceptable … ou le moins pire. Nous jouerons l’originalité dans les meubles de la cuisine et sa crédence 😉

Puisque nous étions dans le rayon des carrelages, nous avons donc choisi celui de la salle d’eau… Nous étaient proposés 10 harmonies, c’est-à-dire 10 assemblages de carrelages pour le sol, pour la frise et pour les murs. Là-encore certains choix n’étaient pas très heureux et il manquait certaines teintes qui auraient permis de proposer véritablement une grande diversité harmonieuse et moderne. Là-encore, c’est par défaut, par élimination que nous avons arrêté notre choix. Il n’y a pas eu de véritable coup de cœur.

Déplacement de la plaque de parquet auprès des carrelages pour améliorer le choix…

Quant à la question de la pose… Pas de réponse de notre conseiller sur ce qui était possible et impossible. La question était : tous les murs doivent-ils nécessairement être carrelés ? Nous verrons donc avec le responsable du programme Parc 17.

Enfin, vint le temps du choix du meuble et miroir de la salle d’eau… Deux collections de Jacob Delafon étaient proposées (Rêve et Odéon Up), mais seulement 2 modèles de vasque/meuble étaient exposés 😦 Lors d’un de nos précédents rendez-vous au showroom, il nous avait été indiqué que le choix se ferait dans la collection. Nous avions vu donc un modèle de la gamme qui nous plaisait alors nous sommes allés le chercher sur Internet. Ce faisant, nous nous sommes aperçus que notre plan de salle d’eau n’était pas juste 😦 Il a donc fallu en urgence adresser une dernière demande de TMA ! Nous étions très proches de la construction de notre étage mais les équipes de Vinci ont été très compréhensives et réactives, et nous avons pu obtenir ce que nous souhaitions. Merci !

Quant au choix du miroir, il y en avait un très grand nombre dans le showroom mais seulement 2 modèles concernaient Parc 17. Dommage, d’autres étaient plus grands, plus jolis et peut-être mieux équipés en terme d’éclairage. Cependant sur ce dernier point, impossible de le dire, lorsque nous demandâmes d’allumer l’éclairage du miroir, il nous fut répondu… que les miroirs n’étaient pas branchés !!! Quel service ! Si le showroom ne permet pas de tout voir… comment se rendre réellement compte de ce qu’est le produit ? Cela viendrait-il à l’idée d’un magasin de vente de tels produits de ne pas en montrer tous les aspects, toutes les modalités de fonctionnement ? Au final, à choix limité, décision rapide 😉

Je suis assez rarement critique et négatif dans le blog, vous en conviendrez, mais là, franchement, l’accueil au showroom et les choix proposés n’ont pas été pour nous à la hauteur du programme Parc 17. Pas vraiment du luxe comme me l’ont dit certains copropriétaires. Toujours présenté dans les outils promotionnels de Vinci Immobilier comme des appartements de prestige, Parc 17 devait nous réserver l’excellence car le top des programmes de Vinci Immobilier. Pour ce faire, nous espérons à présent que les finitions et TMA seront conformes à nos attentes 😉 !

Publicités

1 commentaire

Classé dans Acheter sur plan, L'immeuble

Une réponse à “Choix des matériaux : le casse-tête !

  1. Bienvenu dans le monde enchanté de la VEFA sur le programme O3 même déception ! Pour nous le show room n’était même pas terminé ! Tout était en vrac par terre dans le local non aménagé ! Donc le luxe… comment dire… !! Pour les finitions et les TMA une seule chose attention et surveillance ! Je n’ai pas l’habitude d’être négatif non plus mais sur ces points VINCI n’assure pas vraiment ! Gregory.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s