Le diable se cache dans les détails et dans la loi

Un plan et un état descriptif

Si acheter sur plan, c’est avant tout acheter du vide puisque, pour notre cas, rien n’était sorti de terre, c’est aussi acheter du rêve. Celui-ci est généré par des plans, des maquettes et un document d’une vingtaine de pages décrivant tous les éléments qui constitueront et équiperont l’immeuble et l’appartement.

Contrat Réservation

Ce fameux contrat de réservation contient tout le descriptif de ce que sera l’immeuble, de ses équipements, de ses aménagements, des peintures jusqu’aux tuyauteries. Il décrit aussi l’aménagement et les équipements des parties communes… enfin… presque tout.

La découverte des règles d’adaptation au handicap

Parc 17 n’échappera pas à la règle des constructions nouvelles, il devra répondre aux normes actuelles liées au handicap. L’objectif est double, il s’agit bien évidemment de permettre à des personnes aujourd’hui handicapée de vivre dans un des appartements de l’immeuble. Il s’agit aussi de permettre aux personnes vieillissantes, aux personnes âgées de rester dans leur appartement. Ces objectifs sont louables mais pourquoi la loi oblige-t-elle aujourd’hui à avoir un appartement adapté et non pas adaptable ? Détruire une cloison de BA13 pour faciliter les accès aux toilettes, au lit, il n’y a rien de plus facile. Alors pourquoi obliger dès la livraison à ce que l’appartement soit totalement adapté ? Cela peut paraître anodin mais les conséquences ne sont pas neutres. La première est très souvent l’installation d’un toilette dans la salle de bain et d’un second séparé. ans les petits appartements, ce n’est pas idéal et se traduit par une perte de place. La seconde est pour de nombreux acquéreurs des travaux de réadaptation, donc un coût supplémentaire, dès la livraison !

Pour une idée de ces normes, c’est ici : DGALN_Annexe 6 de la circulaire du 30 novembre 2007 illustree

208 cm … à confirmer

Le descriptif des futurs appartements semble à la première lecture exhaustif. Il décrit les choix des matériaux et matériels dans des listes fermées concernant le sols, les plinthes, les peintures, les carrelages, les portes, meubles de salle de bain … Il accompagne un plan de l’appartement, un plan des étages, un plan de situation au sol mais aucun plan de coupe de l’immeuble. Ce faisant, une donner manque, celle de la hauteur des fenêtres. Dans un tel immeuble, avec vue sur parc, nous imaginions presque des fenêtres toute hauteur, correspondant aux hauteurs sous plafond des appartement, ou presque, soit 2,50 m, 2,60 m et 2,70 m.

Lorsque le doute nous a habité, nous avons cherché l’information. L’architecte de Vinci Immobilier nous répondit par mail, 208 cm, dans tous les appartements. Étonnés, nous relancions, même réponse. Nous interrogèrent alors nos conseillers commerciaux qui doutèrent dans un premier temps de la réponse puis durent accepter l’évidence : 208 cm ! Les raisons paraissent évidentes : l’économie et l’environnement. Pour des raisons économiques, les fenêtres sont les mêmes dans tous les appartements ! Quant à l’environnement, les normes BBC (Bâtiment Basse Consommation) imposent des coefficients d’échange…

Inutile de décrire longuement les conséquences sur un appartement d’une hauteur sous plafond de 2,50 m voire 2,6 m voire mieux, 2,7 m 😦

Certaines des fenêtres sont prévues avec une ouverture totale par un jeu de coulissement et rotation, mais la notice descriptive est très claire : « Sur les plans de vente, certaines menuiseries extérieures sont représentées avec une ouverture en accordéon. Conformément au référentiel BBC, les menuiseries doivent satisfaire à un niveau minimum de performances en matière de perméabilité à l’air. Afin de garantir l’adéquation de ces équipements aux exigences thermiques, les modèles définitifs des menuiseries extérieures seront validés à partir des résultats obtenus sur un ou plusieurs tests effectués sur le chantier au cours de la construction. Ces conclusions, peuvent conduire à remplacer les portes fenêtres initialement prévues avec une ouverture en accordéon par un modèle avec un système d’ouverture alternatif. Le cas échéant, un courrier d’information sera transmis aux acquéreurs des logements concernés« . Un simple courrier d’information !

L14… à confirmer aussi.

La dernière surprise en date apparaît à la lecture de l' »État descriptif de division en volumes du lot E5 » confié à Paris Batignolles Aménagement. Celui-ci indique très clairement que le tunnel « METEOR » se situera sous l’immeuble, à la moitié de celui-ci. Autrement dit, la ligne 14 passera sous Parc 17. Quelle surprise ! A aucun moment cette information n’a été communiquée, bien évidemment.

METEOR

Des fenêtres de 208 cm en accordéon ou peut-être pas, de larges espaces de circulation pour l’accessibilité, un métro sous l’immeuble, … que de surprises nous réserve encore l’achat sur plan…

Publicités

1 commentaire

Classé dans Acheter sur plan

Une réponse à “Le diable se cache dans les détails et dans la loi

  1. Pingback: Point travaux / Semaine 36 | Parc 17

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s